samedi 30 mai 2009

Ronce

D'accord, je suis une mauvaise herbe, jamais je ne serais aussi belle et parfaite qu'une fleur, jamais aucune abeille ne viendra me butiner... Mais si on m'arrache je repousse, si on m'écrase je me relèverais. On ne m'enfermera jamais dans un vase, moi, je vivrais tranquille dans mon coin en écorchant tout ceux qui viendraient un peu trop près.


3 commentaires:

vincent a dit…

je t'imagine plutôt cactus,..Ils donnent une chance de vivre dans le désert. Certains comme toi produisent cette mescaline qui donne les rêves les plus fou et font totalement oublier qu'on existe.
Leurs grandes fleurs roses et blanches sont les seules beautés de ce reg aride dans lequel elles ont choisis d'exister.
Il y a les fleurs décoratives en bouquet et en jardin,à la beauté fugace et capricieuse. Celles qui sentent fort quand on les sèches,et puis il y en a d'autres, splendeur prodiges de la survie aussi riches de pollen qu'inaccessible, car là où on les attends le moins.
Merci féebrile on a besoin de toi quand on choisi de sortir des sentiers pour l'inconnu <3

Louise B. a dit…

Oh mais ne soyons pas trop manichéen à penser que les fleurs, parce qu'elles ont le statut de fleurs, sont parfaites. Et que les mauvaises herbes, parce qu'elles sont "mauvaises", restent tranquilles dans leur coin. Cela n'est point. Toutes les combinaisons sont possibles : de la fleurs qui pousse n'importe où, de la mauvaise herbe qui s'avère être en réalité une puissante drogue hallucinogène, à la fleur rare que personne ne verra jamais parce qu'elle ne pousse qu'à un seul endroit sur Terre...

nm a dit…

les fleurs elles crèvent dans des vases en cristal.