lundi 25 mai 2009

Miss Knife

.
Tes doigts sont des couteaux sous ma gorge. Ton corps râpe et écorche. Ton œil est un boeuf, il tourne comme un manège, beau manège. Tes doigts sont des larmes rasoirs, qui pleuvent dans la broussaille. Avide, tu es (main tenant le) vide et blanc comme un linge. Aride suis-je, pour le dessert. Tringlons à notre désamour!
Miss Knife, your wife.



4 commentaires:

hors-champ a dit…

C'est très beau tout ça, tu me rapelle une poupée de chiffon, ou certaines photos de Sarah Moon.

Bug a dit…

Quelle hallucinante beauté !! De mots, de scènes, d'histoires croquées.
J'avais faim, mais n'imaginais pas que quelque part, la table était mise..follement, divinement.
Femme-muse, merci pour le partage, pour la fenêtre petite, entrouverte.

Troublante tranchante fulgurante,
un éclair.

May a dit…

Touchant, troublant.

greek gods and goddesses’ baby a dit…

scary