jeudi 24 mars 2011

Où es tu?

Les dernières photos dans un désordre total (avec Lizzie):




Je sens mes photos malades depuis au moins septembre, je baisse les bras continuellement, et puis une idée, j'espère, me déçois mais continue encore. Je ne sais plus vers où je vais, ce que j'ai envie de faire. Je sais que mon travail a changé. Parfois je sens que ça ne rime à rien, parfois je sens que rien d'autre ne pourrait rimer mieux que ça. Je ne peux pas arrêter mais j'ai peur de l'échec, il me détruit. Peut être que j'ai tord de m'acharner, que tout ça s'est fané, qu'il faut l'accepter. Ou peut être que j'ai raison, qu'il y a des hauts et des bas et que je prend les bas avec toujours trop d'ampleur, peut être que la prochaine photo vous m'écrirez "ça c'est du lourd coco" et que je vous croirais. On dirait que je joue ma vie la dedans, c'est assez fatiguant. En tout cas avril est un mois rempli d'espoir, deux grands projets qui, j'espère, seront aussi bien que sur le papier! Croisez les doigts et les sabots fourchus.

6 commentaires:

Arthur_Michel a dit…

Erf...déjà tu te remets en question, ce n'est pas le cas de tout le monde. T'as choisi un style particulier de photographie, un univers sombre du quel tu as peut être fait le tour. Lance toi peut être dans autre chose, du portrait, des paysages, du reportage, expérimenter c'est découvrir et c'est prendre du plaisir dans le défi, c'est peut être ça aussi qui te manque. J'ai envie de te dire que l'extérieur offre tellement de sujets de photographie.

T'as une personnalité qui transparait dans tes clichés, ce que peu de gens sont capables de faire. Je pense que ça, tu le garderas si tu persévères à photographier. Maintenant, je pense que ton bonheur passe peut être par "autre chose" que ce que tu as déjà fait.

Courage :)

Féebrile a dit…

Oui en fait ça doit être ça, le tour a été fait et ça ne me convient/convint plus, mais c'est comme un ancien amour qu'on arrive pas à quitter.

pierre le cornec a dit…

S'il vous plaît continuer votre art. Il ya quelque chose sur chacun de vos photos (pour moi) qui captive les sens ...

vincent a dit…

je ne sais pas si le "tour" comme tu l'appelle a été fait, mais faire parfois autre chose et prendre une pause de création peu mettre pas mal de choses au clair, et sans grand effort.
pour ma part je sens que rien n'est terminé. Loin de là.

Thierry Chollat a dit…

Il y a dans tes photographies une puissante sincérité,une existence troublante,j'y suis très récéptif. Cette résonance incoercible qui tenaille l'artiste. Si tu le souhaites,non loin de Lyon,je connais plusieurs ruines notamment un château néo-gothiques du XIX ème s. des arbres remarquables,autant de nourritures créatrices,pour de futures photographies...Thierry

Féebrile a dit…

oui je le souhaite, oui, oui !! :)